Edito de la semaine

Vingt-et-une leçons. Post-vérité

 

La fine fleur de notre société est éblouie par le vocabulaire. Elle se nourrit de l'intellectualisme des États-Unis d'Amérique.

Pour s'en convaincre, il suffit de suivre du coin de l'œil et d'écouter du coin de l'oreille, les productions culturelles, médiatiques, publicitaires et politiques qui ont pour cible la frange de notre population attentive à tout ce qui vient du ponant.

Pour être « in » il faut capter les vents d'ouest qui nous apportent les tempêtes, les perturbations, les giboulées, les concepts indispensables.

Nous voici donc dans « l'ère de post-vérité », alias « ère post factuelle » alias « ère du mensonge généralisé ».

Yuval Noah Harari n'a pas échappé à la contagion.

Je n'aime pas beaucoup ces expressions raccourcies qui tronquent les réalités qu'elles prétendent désigner. Je préfère que les étiquettes correspondent aux objets désignés même si ce ne sont que des parleries sur des faits supposés.

La post-vérité et le mensonge n'empêchent pas la vérité et les faits d'exister malgré les efforts des malfaisants pour les mettre sous le boisseau. Malice, intérêts économiques et manœuvres politiques commandent.

Si j'étais pour « quelque chose » dans le choix du vocabulaire, je préférerais parler de « L'imbroglio de l'information. » Ce serait une manière d'en recommander le tri. Je me garderais de parler d'une ère comme si cela devait durer autant que l'ère du Cénozoïque de la géologie terrestre. Suffit-il de se résigner à ne rien faire pour décourager la malfaisance et rétablir la raison ?

Parlons maintenant de « la chose  mal-parleuse ». Elle est multiforme et les excès de notre cybermonde sont innombrables. Loin d'être nouvaux, certains remontent à l'antiquité.

En voici un échantillon.

Mis par ordre alphabétique cela commence à ressembler à un dictionnaire.

Accusationallégation, brocard, délation, diatribe,adresse, assaut, attaque, calomnie, cancan, caricature, catilinaire, débinage, dénigrement, dénonciation, dérision, détraction, diatribe, factum, farce, insinuation, insulte, invention, libelle, malveillance, mazarinade, méchanceté, médisance, mensonge, menterie, mystification, parodie, perfidie, philippine, philippique, plaisanterie, présomption, quolibet, ragot, satire, tract, traîtrise, venin...

Pour montrer qu'il y a une belle continuité sous les soleils et qu'il n'y a guère de nouveau que les moyens d'expression, on pourrait aussi les classer par ordre de mise en scène mais ce serait un peu fastidieux.

Notons toutefois que les philippiques ont été inaugurées par Démosthène contre Philippe de Macédoine ( 324-382 avant J-C ) et que les philippines désignent les discours violents de Cicéron ( 106-43 avant J-C ) contre Marc-Antoine.

Plutôt que de prendre des exemples actuels de manipulation politique comme le fait YNH, je préfère rappeler la fameuse dépêche d'Ems, édulcorée par Bismarck, qui contribua à la déclaration de la guerre de 1870 laquelle prépara celle de 1914 et finalement celle de 1939.

Il suffit de parcourir un peu l'histoire pour bien réaliser qu'il existe une dialectique toujours renouvelée entre les moyens nouveaux d'expression et le pouvoir établi en tous ses aspects politiques, économiques, financiers, culturels.

Qu'il s'agisse de l'avènement de l'imprimerie, du journal, de la radio, de la télévision et désormais des derniers réseaux de communication et d'information, le processus est toujours à peu près le même.

Les gens établis en leurs aises, leurs habitudes, leurs privilèges, tentent d'abord de prendre le contrôle des nouveaux médias.

Les bénéficiaires des nouvelles possibilités techniques s'emparent des nouvelles libertés et tendent à en abuser.

Le législateur tente d'adapter les textes existants désignant « les choses nouvelles mais similaires » par des nouveaux noms et en les régentant par de nouvelles procédures.

C'est l'éternelle bataille des abus contre les abus. Des libertés contre la liberté. De la vérité contre les « à peu près ». Du savoir contre l'ignorance. Internet ne pouvait échapper à cette fatalité.

Le pouvoir rêve d'une nouvelle police pour chasser à courre les fausses nouvelles et les mythes. Il est pourtant l'un des secteurs les plus productifs de l'industrie de l'affabulation.

Les emplois futurs seront dans la vénerie et dans la psychologie. Pour ce monde fou, toute médication ne peut être qu'un philtre de vérité fait de mesure, de sagesse et de quelques excipients sans effets indésirables.

Il est urgent de réformer l'homo credulus par l'enseignement. Mais comment le distinguer de l'homo ludens qui pense surtout à ses récréations dont la préférée est de harceler son prochain ?

 

Pierre Auguste

Le 17 avril 2019

 

Sous quelles conditions seriez-vous prêt à accepter ?

duelLorsque la situation est bloquée, que les choses n’avancent pas dans une négociation, je pose tout simplement cette question : “Je comprends qu’il s’agit d’un point de désaccord. Cependant, ce point est très important pour moi. Sous quelles conditions seriez-vous prêt à accepter ?”

A ce stade là, vous allez prendre connaissance des intérêts REELS de l’autre partie. Dans le cas contraire, vous vous rendrez compte que vous êtes face à un « non-non » (point non négociable).

Lire la suite...

 

Le point sur le contrat de génération

solidairesLe contrat de génération a pour objectifs de faciliter l’insertion des jeunes dans l’emploi par un meilleur accès au contrat à durée indéterminée (CDI), favoriser l’embauche et le maintien dans l’emploi des salariés âgés, et assurer la transmission des savoirs et des compétences.

L’employeur est incité à embaucher des jeunes et à maintenir dans l’emploi ou recruter des seniors.

Lire la suite...

 

Fiche conseil n3 : bien voir, bien comprendre, bien agir

bien voir bien comprendre bien agirL’action ne peut avoir de valeur qu’après vérification, a posteriori, de son adaptation à une problématique. Elle est le fruit d’une analyse (bien voir), d’un diagnostic (bien comprendre) puis de la mise en œuvre d’un plan d’action adapté (bien agir). Ces trois phases sont essentielles, leur non respect, une des causes des petites et des grandes crises. Combien d’entre nous passent sérieusement par ces étapes avant de se lancer dans l’action ?...

Lire la suite...

 

Dire "oui" dans une négociation

dire ouiComment dire "oui" dans une négociation

Ou comment montrer de la flexibilité

Il est très rapide et trop facile d’apporter une réponse négative à l’autre partie. Cependant, cela met immédiatement un frein à votre négociation, alors que vous étiez peut-être en train de gagner du terrain, d’avancer dans le bon sens. Ce “non” vous met au point mort. Tout le monde se tourne vers vous, patate chaude à la main, et attend votre prochaine proposition. Dur à vivre, un grand moment de solitude…

Puis-je vous suggérer de dire “oui” mais sous certaines conditions ? ...

Lire la suite...

 

Les risques psycho-sociaux dans l'entreprise

risquesLes risques psycho sociaux et leur prévention sont devenus une préoccupation majeure dans le domaine de la santé mentale au travail, consacrée notamment par l’entrée dans le code du travail de la réglementation relative au harcèlement moral.
La question recouvre des situations de nature différente, du stress à l’épuisement professionnel en passant par les difficultés relationnelles au sein d’un collectif de travail et la souffrance morale, jusqu’au harcèlement proprement dit. Un nombre grandissant de salariés se dit concerné.

Lire la suite...

 

Fiche conseil n°2 : Prendre le temps comme allié.

tout tout de suiteTout, tout de suite…

Le maniement de la souris a accéléré le rythme des attentes d’une société consumériste déjà peu encline à la patience.

Nous les observons de nos fenêtres, tous les jours, les « lapins pressés d'Alice au pays des merveilles » de tous poils, qui expriment mal une demande mal positionnée qu’ils oublieront le lendemain alors qu’ils mettront, en désordre, de nouveaux fers au feu...

Lire la suite...

 

Marchander

marchander

Je regarde sur internet, une formation à la négociation dispensée par une grande société mondialement connue. C'est un jeu de rôle dans lequel un vendeur propose son produit à un acheteur. Il démarre avec un prix de 12 mais l’acheteur lui dit que c’est beaucoup trop cher et qu’il ne peut payer que 6. Le vendeur répond promptement qu’il pourrait descendre à 10 – mais pas plus !

J'arrête de regarder.

Ce qui était annoncé comme une leçon de négociation n’était finalement qu’un banal exemple de marchandage. Le marchandage ne prend en considération qu’une seule variable. Ici le prix. Plus je gagne, plus tu perds...

Lire la suite...

 

Quels recours face aux pervers narcissiques au sein de l'entreprise

pervers narcissiqueContrairement aux idées reçues les pervers narcissiques ne sévissent pas que dans les relations amoureuses ou en famille : ils peuvent également faire des victimes sur leur lieu de travail.

Les victimes, moralement affaiblies, mettent souvent longtemps avant de se rendre compte de cette manipulation affective et surtout de réaliser qu'il s'agit bien de violence, même si elle est psychologique et non physique (harcèlement, menaces, chantage, dénigrement, humiliations, isolement, culpabilisation permanente)...

Lire la suite...

 

Fiche conseil n°1 : Comment mange-t-on un éléphant ?

morceaux d'éléphantsNous vous proposons ces « fiches conseils » pour renforcer votre « boite à outils ». Ce sont quelques idées simples et concrètes utilisables par chacun qui  peuvent aider demandeurs d’emplois, entreprises et gouvernants, à passer les périodes difficiles et préparer l’avenir.

Les périodes de pleine activité empêchent chacun de faire le travail de fond qui s’impose. Ceci s’applique à la maison, l’organisation personnelle, celle de l’entreprise ou des administrations.

Lire la suite...

 

Négocier avec les enfants

liensAvez-vous l’impression – comme la plupart des parents – que vos enfants sont les pires négociateurs que vous n’ayez jamais eu à affronter ?!? Pourtant, ils ne sont pas formés comme vos interlocuteurs professionnels.

Vos enfants sont peut-être des négociateurs « durs en affaires ». Mais en aucun cas sont-ils des négociateurs « gagnant-gagnant ». Rappelons-nous que pour être un négociateur « gagnant-gagnant » il faut être dur sur le fond et souple sur la forme. Autrement dit, obtenir le meilleur accord possible tout en gardant ou améliorant la qualité de la relation avec l’autre partie.

Lire la suite...

 

Cadre juridique des négociations d'accords collectifs

négociationLa négociation d’une convention ou d’un accord d’entreprise permet d’adapter les règles du code du travail aux spécificités et besoins de l’entreprise.

Ce sont, en principe, les délégués syndicaux qui négocient avec l’employeur. Mais pour favoriser la négociation dans les petites entreprises dépourvues de délégués syndicaux, un accord peut être conclu, sous certaines conditions, par les représentants élus du personnel au comité d’entreprise (ou à défaut par les délégués du personnel) ou, en l’absence de représentants élus, par un salarié spécifiquement mandaté. La négociation peut être obligatoire (avec des thèmes et un rythme imposés) ou libre.

Dans tous les cas, les accords d’entreprise sont soumis à certaines conditions de validité, et au respect de formalités spécifiques.

Lire la suite...

 

Tenez bon et avancez...


émigrationAlors que des messages non mesurés, contradictoires et alarmants parviennent en flux tendus à vos oreilles et démontrent toujours et encore la méconnaissance des aspects de la psychologie de masse qui font l’économie, alors que la désorganisation de l’état a montré son incapacité à fournir les moyens hivernaux essentiels à la conduite des activités, les chefs d’entreprises ont montré leur incroyable capacité à tenir la barre de leurs affaires contre tous les mauvais vents contraires.


De plus en plus nombreux sont ceux qui, excédés par des classes dirigeantes de tous bords, prennent la décision de se soustraire aux effets de mentalités sclérosées. Les médias focalisent sur quelques émigrés emblématiques. Ces arbres masquent des forêts dont il est peu parlé…

Lire la suite...

 

Passer d’une île à l’autre

mon ileJe suis confortable sur mon île. C’est chez moi. Je m’y connais. Certains vendeurs ne la quittent d’ailleurs jamais. Ils parlent sans arrêt de ce qu’ils savent faire, ce que leurs produits savent accomplir, ce qu’ils ont fait dans le passé pour d’autres clients.

Ca vous intéresse ? – Non, vous vous ennuyez. Ou dit plus crûment : vous vous en moquez.

Si je veux vraiment montrer à quelqu’un que je m’intéresse à lui, il faut que je change d’île. C’est sur l’île de l’autre que cela se passe. Je lui pose des questions : « Vous avez fait comment jusqu’à aujourd’hui ? » ou « Si vous pouviez améliorer la situation, vous feriez quoi ? »...

Lire la suite...

 

Le point sur le contrat de stage

StagiairesOfficiellement, un stagiaire ne travaille pas, il apprend.

Pour que son accueil se fasse dans de bonnes conditions, et afin d'éviter les abus, les entreprises sont soumises à une réglementation stricte concernant l'accueil de stagiaires.

Les stages en entreprise doivent ainsi impérativement s’inscrire dans le cadre de la scolarité en vue d’une initiation en milieu professionnel. 


 

Lire la suite...

 

La confiance

confiance

 

Nous sommes des observateurs privilégiés de l’économie. Nos sites d'emplois, de missions et de stages nous permettent de savoir que les processus de recrutement des entreprises ne se mettent en œuvre que lorsqu’existe la confiance entre les dirigeants et leur environnement, en particulier politique. Avant tout, les dirigeants doivent avoir confiance dans le fait que les règles du jeu ne seront pas modifiées pendant la partie, à court ou moyen terme...

Lire la suite...

 

La préparation d'un entretien selon Ben Duffy


alteriteLa préparation d'un entretien selon Ben Duffy

Dans les années 60, Ben Duffy était commercial dans une société de publicité à New York. Un jour, il apprit que la société American Tobacco cherchait une nouvelle agence de publicité. Il ne perdit pas une seule seconde pour faire jouer ses relations pour obtenir un entretien avec le Vice Président Marketing d’American Tobacco.

La veille de son rendez-vous, la nervosité prenait le dessus. Cet appel d’offres correspondait au plus gros contrat potentiel auquel son agence n’avait jamais répondu. Alors, au lieu d’utiliser son approche plutôt instinctive, il s’assit pour préparer son entretien...

Lire la suite...

 

Le point sur le contrat d'Agent Commercial

agent commercialL'agent commercial, personne physique ou société, est un commerçant qui, agissant comme mandataire indépendant, réalise des actes juridiques pour le compte de commerçants, d'industriels ou pour d'autres mandataires commerciaux.

L'agent commercial exerce une profession indépendante de mandataire, il n'est donc en aucun cas salarié des entreprises faisant appel à ses services.

 

Lire la suite...

 

L’avenir sera innovant et commercial ou ne sera pas

cible.jpg

 

Les entreprises sont mises en demeure de bouger. L’immobilisme, l’attentisme, les postures de prudence peuvent s’avérer mortifères quand le concurrent le plus direct se met à bouger. Entre eux deux, le plus souvent, il vaut mieux être celui qui bouge. Nous avons remarqué que celui qui ne bouge pas a toujours fini par tailler ses silex un peu solitaire...

Lire la suite...

 

Le point sur le contrat de travail temporaire ou d'intérim

code_du_travail.jpgLa conclusion d’un contrat de travail temporaire n’est possible que pour l’exécution d’une tâche précise et temporaire, dénommée mission, et seulement dans les cas énumérés par la loi.

Quel que soit le motif pour lequel il est conclu, un tel contrat ne peut avoir ni pour objet ni pour effet de pourvoir durablement un emploi lié à l’activité normale et permanente de l’entreprise utilisatrice.


Conclu en dehors du cadre légal, le contrat peut être considéré comme un contrat à durée indéterminée.

Lire la suite...

 

La rareté

unique

C’est bien connu, les choses rares suscitent et aiguisent notre intérêt, d’où la sempiternelle recherche de « la perle rare » dans tous les domaines de notre vie.

Il s’agit d’un automatisme qui nous ramène tout droit aux grottes des hommes préhistoriques. Quand il y avait de la nourriture, il fallait manger, car nul ne savait de quoi demain serait fait. Des milliers d’années plus tard, cette expérience a toujours des conséquences sur nous. Nos grottes sont devenues plus sophistiquées, mais le mécanisme demeure bien ancré dans notre cerveau reptilien – celui qui veille à notre survie.

Lire la suite...

 

<< Début < Préc 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 8 de 10

Accessibilité
Increase Font Size Option 5 Reset Font Size Option 5 Decrease Font Size Option 5
Changer le fond
basic_bleu
Visiteurs
25 Visiteurs connectés