Edito de la semaine

Politique. Esprits, mots et raisonnements tordus.

 

Une maladie mentale nouvelle ravage les esprits surmenés. C'est une sorte de transsubstantiation sortie d'un vieux grimoire. Elle contamine tous les niveaux de notre société troublée.

Des abrutis se prennent pour des intellectuels. Des intellectuels s'ingénient à proférer des sottises. Des ambitieux de haute venue se présentent comme des envoyés de l'Olympe, de l'Aventin ou du Walhalla. Ils se croient « investis » de la mission divine d'édifier, d'affranchir et de conduire les peuples. »

Je suis atteint par les premiers symptômes de ce mal qui consiste à accuser le personnel politique d'être l'auteur de tous les maux qui accablent notre vaillant pays.

Je tente toutefois de me modérer pour éviter les remarques habituelles selon lesquelles n'est pas Zola qui veut et qu'il vaut mieux que chacun reste à la place qui lui est assignée par les trompettes de la renommée.

Ce qui me retient surtout c'est le souvenir de la mort de Zola ce grand maître de l'accusation qui, comme chacun sait, s'est éteint asphyxié par sa cheminée. Le raisonnement peut paraître tordu mais je ne veux pas suivre cet exemple de transition énergétique écourtée.

On nous annonce l'adaptation de la méthode transitionnelle et transitoire de la maîtrise de l'énergie d'aujourd'hui. Mais je me perds en conjectures pour savoir à quelle sauce nous allons nous entre-dévorer et deviner ce que sera cette sacrée méthode. Ce n'est certainement pas celle de Descartes (1596-1650) qui commençait par tout révoquer en doute alors que nos dirigeants ne doutent de rien. Ils navigueraient plutôt dans la profondeur des espaces infinis de conserve avec Blaise Pascal (1623-1662)l qui comptait plus sur la providence que sur son entendement et estimait que « la dernière chose qu'on trouve en faisant un ouvrage, est de savoir celle qu'il faut mettre la première »

Je dois avouer que les tenanciers actuels du pouvoir m'agacent un peu par leur propension à faire des dénombrements partiels, des synthèses hâtives et approximatives, à en déduire des actions inappropriées, à s'obstiner dans des décisions à contresens des attentes des citoyens, à se justifier en tentant de faire accroire que toute chose promise par eux est adéquate par prédestination et ne saurait être contestée. Il est exaspérant de voir couronner l'édifice de l'illogisme et de la mauvaise foi par la consultation « in fine » des gens concernés pour leur annoncer que l'on s'en tiendra à ce qui fut ci-devant décidé.

« Errare humanum est, perseverare diabolicum » auraient dit les anciens.

Précocité oblige ! Frédéric Dard (1921-2000) n'avait-il pas déjà fait remarquer en son langage vigoureux que « Le signe de notre époque, c'est que les vieux cons sont de plus en plus jeunes ?

Mais qu'à cela ne tienne, le citoyen aussi est resté jeune d'esprit. Il sera traité par les lumières du XXI ème siècle que sont la communication qui doit être gobée sans examen et la pédagogie qui traite le citoyen comme un enfant.

Ô mots revigorés . Ô expressions enchanteresses !

Accompagnement. Il s'agit désormais de définir et de promouvoir un état providence nouveau qui réduit le citoyen à la mendicité, « l'accompagne » dans ses lamentations au sens musical du terme, lui indique les portes à choisir pour tendre sa sébile.

Beveridgien et Bismarckien. Voilà notre pays de divisions partagé entre les tenants du système assurantiel défini par par l'Allemand Otto von Bismarck (1815-1898) et le système assistanciel modélisé par le britannique William Beveridge (1879-1963)

Pédagogie. C'est la panacée des politiciens pour expliquer l'inexplicable et justifier l'injustifiable comme l'obstination à ne pas vouloir reconsidérer la répartition, les taux et la chronologie des fameuses taxes qui font fulminer le peuple. Mais la question se pose de savoir qui seront les pédagogues ? Et qui seront les « pupilles » ?

Il reste notamment à nos dirigeants à apprendre que la prévention de la violence nécessite de ne pas tenter le diable. Et de ne pas fournir à des groupes indistincts, fugaces, mal intentionnés, des prétextes, des occasions et des chevaux de Troie pour saccager nos villes. N'y aurait-il pas d'autre moyen que le montant des réparations pour augmenter le PIB ?

Travail, Statut, Emploi. Ces trois mots acolytes coopèrent ou se suppléent mutuellement en fonction du contexte de leur emploi et selon selon le niveau et la position du locuteur .

Universalité. Le camarade citoyen aspire à vivre sa vie à sa convenance. Il est soumis à des prélèvements obligatoires, anticipés, provisionnels, non négociables, largement et aveuglément assis. Il est crédité de rétrocessions conditionnelles, évolutives, imprévisibles et souvent en baisse par la frénésie des casseurs et empileurs d'assiettes fiscales qui se succèdent aux « affaires ». Ces bourreaux de travail se proposent d'alléger leurs charges par les prélèvements à la source et par l'abondement automatisé de leurs puits, citernes et réseaux. Le citoyen doit désormais ne pas quitter des yeux sa bourse.

Le revenu universel est une première étape vers l'abolition de la hiérarchie des salaires au nom de l'égalité.

Dormez en paix citoyens, le pouvoir veille sur votre sommeil.

 

Dans ses voyages de Gulliver, Jonathan Swift (1667-1745) a décrit les querelles qui opposaient deux sectes irréductibles. Les uns mangeaient les œufs à la coque en commençant par le petit bout, les autres étaient partisans de commencer par le gros bout. S'il venait aujourd'hui chez-nous ce brave Jonathan aurait fort à faire pour décrire nos guerres intestines. Nous avons certes nos petit-boutiens et nos gros-boutiens de toutes choses. Mais, notre dette publique et nos déficits en témoignent, nous avons aussi un large consensus autour de la secte des bi-boutiens. Entendez par là que nous avons une propension à brûler la chandelle par les deux bouts.

Après trois semaines de gros temps le vaisseau national attend une accalmie. Il affale sa grand-voile, jette l'ancre, délibère... et conserve le même cap. 

« Et c'est un' calamité. / C'est là l'sort de la marine / Et de nos petit's chéries / On accost' mais on devine/ Qu'ça s'ra pas le paradis ! Paul Fort et Georges Brassens.

 

Pierre Auguste

Le 5 décembre 2018

 

 

Marchander

marchander

Je regarde sur internet, une formation à la négociation dispensée par une grande société mondialement connue. C'est un jeu de rôle dans lequel un vendeur propose son produit à un acheteur. Il démarre avec un prix de 12 mais l’acheteur lui dit que c’est beaucoup trop cher et qu’il ne peut payer que 6. Le vendeur répond promptement qu’il pourrait descendre à 10 – mais pas plus !

J'arrête de regarder.

Ce qui était annoncé comme une leçon de négociation n’était finalement qu’un banal exemple de marchandage. Le marchandage ne prend en considération qu’une seule variable. Ici le prix. Plus je gagne, plus tu perds...

Lire la suite...

 

Quels recours face aux pervers narcissiques au sein de l'entreprise

pervers narcissiqueContrairement aux idées reçues les pervers narcissiques ne sévissent pas que dans les relations amoureuses ou en famille : ils peuvent également faire des victimes sur leur lieu de travail.

Les victimes, moralement affaiblies, mettent souvent longtemps avant de se rendre compte de cette manipulation affective et surtout de réaliser qu'il s'agit bien de violence, même si elle est psychologique et non physique (harcèlement, menaces, chantage, dénigrement, humiliations, isolement, culpabilisation permanente)...

Lire la suite...

 

Fiche conseil n°1 : Comment mange-t-on un éléphant ?

morceaux d'éléphantsNous vous proposons ces « fiches conseils » pour renforcer votre « boite à outils ». Ce sont quelques idées simples et concrètes utilisables par chacun qui  peuvent aider demandeurs d’emplois, entreprises et gouvernants, à passer les périodes difficiles et préparer l’avenir.

Les périodes de pleine activité empêchent chacun de faire le travail de fond qui s’impose. Ceci s’applique à la maison, l’organisation personnelle, celle de l’entreprise ou des administrations.

Lire la suite...

 

Négocier avec les enfants

liensAvez-vous l’impression – comme la plupart des parents – que vos enfants sont les pires négociateurs que vous n’ayez jamais eu à affronter ?!? Pourtant, ils ne sont pas formés comme vos interlocuteurs professionnels.

Vos enfants sont peut-être des négociateurs « durs en affaires ». Mais en aucun cas sont-ils des négociateurs « gagnant-gagnant ». Rappelons-nous que pour être un négociateur « gagnant-gagnant » il faut être dur sur le fond et souple sur la forme. Autrement dit, obtenir le meilleur accord possible tout en gardant ou améliorant la qualité de la relation avec l’autre partie.

Lire la suite...

 

Cadre juridique des négociations d'accords collectifs

négociationLa négociation d’une convention ou d’un accord d’entreprise permet d’adapter les règles du code du travail aux spécificités et besoins de l’entreprise.

Ce sont, en principe, les délégués syndicaux qui négocient avec l’employeur. Mais pour favoriser la négociation dans les petites entreprises dépourvues de délégués syndicaux, un accord peut être conclu, sous certaines conditions, par les représentants élus du personnel au comité d’entreprise (ou à défaut par les délégués du personnel) ou, en l’absence de représentants élus, par un salarié spécifiquement mandaté. La négociation peut être obligatoire (avec des thèmes et un rythme imposés) ou libre.

Dans tous les cas, les accords d’entreprise sont soumis à certaines conditions de validité, et au respect de formalités spécifiques.

Lire la suite...

 

Tenez bon et avancez...


émigrationAlors que des messages non mesurés, contradictoires et alarmants parviennent en flux tendus à vos oreilles et démontrent toujours et encore la méconnaissance des aspects de la psychologie de masse qui font l’économie, alors que la désorganisation de l’état a montré son incapacité à fournir les moyens hivernaux essentiels à la conduite des activités, les chefs d’entreprises ont montré leur incroyable capacité à tenir la barre de leurs affaires contre tous les mauvais vents contraires.


De plus en plus nombreux sont ceux qui, excédés par des classes dirigeantes de tous bords, prennent la décision de se soustraire aux effets de mentalités sclérosées. Les médias focalisent sur quelques émigrés emblématiques. Ces arbres masquent des forêts dont il est peu parlé…

Lire la suite...

 

Passer d’une île à l’autre

mon ileJe suis confortable sur mon île. C’est chez moi. Je m’y connais. Certains vendeurs ne la quittent d’ailleurs jamais. Ils parlent sans arrêt de ce qu’ils savent faire, ce que leurs produits savent accomplir, ce qu’ils ont fait dans le passé pour d’autres clients.

Ca vous intéresse ? – Non, vous vous ennuyez. Ou dit plus crûment : vous vous en moquez.

Si je veux vraiment montrer à quelqu’un que je m’intéresse à lui, il faut que je change d’île. C’est sur l’île de l’autre que cela se passe. Je lui pose des questions : « Vous avez fait comment jusqu’à aujourd’hui ? » ou « Si vous pouviez améliorer la situation, vous feriez quoi ? »...

Lire la suite...

 

Le point sur le contrat de stage

StagiairesOfficiellement, un stagiaire ne travaille pas, il apprend.

Pour que son accueil se fasse dans de bonnes conditions, et afin d'éviter les abus, les entreprises sont soumises à une réglementation stricte concernant l'accueil de stagiaires.

Les stages en entreprise doivent ainsi impérativement s’inscrire dans le cadre de la scolarité en vue d’une initiation en milieu professionnel. 


 

Lire la suite...

 

La confiance

confiance

 

Nous sommes des observateurs privilégiés de l’économie. Nos sites d'emplois, de missions et de stages nous permettent de savoir que les processus de recrutement des entreprises ne se mettent en œuvre que lorsqu’existe la confiance entre les dirigeants et leur environnement, en particulier politique. Avant tout, les dirigeants doivent avoir confiance dans le fait que les règles du jeu ne seront pas modifiées pendant la partie, à court ou moyen terme...

Lire la suite...

 

La préparation d'un entretien selon Ben Duffy


alteriteLa préparation d'un entretien selon Ben Duffy

Dans les années 60, Ben Duffy était commercial dans une société de publicité à New York. Un jour, il apprit que la société American Tobacco cherchait une nouvelle agence de publicité. Il ne perdit pas une seule seconde pour faire jouer ses relations pour obtenir un entretien avec le Vice Président Marketing d’American Tobacco.

La veille de son rendez-vous, la nervosité prenait le dessus. Cet appel d’offres correspondait au plus gros contrat potentiel auquel son agence n’avait jamais répondu. Alors, au lieu d’utiliser son approche plutôt instinctive, il s’assit pour préparer son entretien...

Lire la suite...

 

Le point sur le contrat d'Agent Commercial

agent commercialL'agent commercial, personne physique ou société, est un commerçant qui, agissant comme mandataire indépendant, réalise des actes juridiques pour le compte de commerçants, d'industriels ou pour d'autres mandataires commerciaux.

L'agent commercial exerce une profession indépendante de mandataire, il n'est donc en aucun cas salarié des entreprises faisant appel à ses services.

 

Lire la suite...

 

L’avenir sera innovant et commercial ou ne sera pas

cible.jpg

 

Les entreprises sont mises en demeure de bouger. L’immobilisme, l’attentisme, les postures de prudence peuvent s’avérer mortifères quand le concurrent le plus direct se met à bouger. Entre eux deux, le plus souvent, il vaut mieux être celui qui bouge. Nous avons remarqué que celui qui ne bouge pas a toujours fini par tailler ses silex un peu solitaire...

Lire la suite...

 

Le point sur le contrat de travail temporaire ou d'intérim

code_du_travail.jpgLa conclusion d’un contrat de travail temporaire n’est possible que pour l’exécution d’une tâche précise et temporaire, dénommée mission, et seulement dans les cas énumérés par la loi.

Quel que soit le motif pour lequel il est conclu, un tel contrat ne peut avoir ni pour objet ni pour effet de pourvoir durablement un emploi lié à l’activité normale et permanente de l’entreprise utilisatrice.


Conclu en dehors du cadre légal, le contrat peut être considéré comme un contrat à durée indéterminée.

Lire la suite...

 

La rareté

unique

C’est bien connu, les choses rares suscitent et aiguisent notre intérêt, d’où la sempiternelle recherche de « la perle rare » dans tous les domaines de notre vie.

Il s’agit d’un automatisme qui nous ramène tout droit aux grottes des hommes préhistoriques. Quand il y avait de la nourriture, il fallait manger, car nul ne savait de quoi demain serait fait. Des milliers d’années plus tard, cette expérience a toujours des conséquences sur nous. Nos grottes sont devenues plus sophistiquées, mais le mécanisme demeure bien ancré dans notre cerveau reptilien – celui qui veille à notre survie.

Lire la suite...

 

Comment échanger des concessions

Fotolia_25713466_XS.jpgEn période tendue, il est nécessaire de rappeler quelques règles du "vivre ensemble".

Les règles des concessions, qui ont pour rôle de garantir l'existence de l'autre tout en préservant sa propre survie, sont en général des règles de pur respect...

L'échange des concessions est le coeur de la négociation. C’est ce petit bout de chemin que chacun parcourt -  l’un vers l’autre - afin de trouver un accord satisfaisant pour les deux.

Lire la suite...

 

Le point sur le CDD

fotolia 33835026 xsAujourd'hui en France, trois quarts des embauches se font en CDD. 

La conclusion d’un contrat à durée déterminée (CDD) n’est pourtant possible que pour l’exécution d’une tâche précise et temporaire et seulement dans les cas énumérés par la loi. Il doit obligatoirement faire l’objet d’un écrit 
Quel que soit le motif pour lequel il est conclu, un tel contrat ne peut avoir ni pour objet, ni pour effet, de pourvoir durablement un emploi lié à l’activité normale et permanente de l’entreprise. Conclu en dehors du cadre légal, il peut être considéré comme un contrat à durée indéterminée.

 

Lire la suite...

 

Le coût du zéro

zéro euro ?

 

Régulièrement, nous faisons le tour de nos concurrents et en particulier des sites qui proposent leurs services "gratuitement".
Chaque fois nous constatons que le service "in fine" n'est pas gratuit. C'est normal, il faut bien payer les développeurs, les serveurs informatiques, l'hébergement, l'électricité, les personnes qui contrôlent l'ensemble, la structure qui gère et l'état...
Le "zéro" annoncé revient le plus souvent à plus de 2 fois le prix que nous proposons, à service comparable...

Lire la suite...

 

Le point sur le contrat de Chantier

contrat de chantierLe contrat de chantier est un acte par lequel un employeur, qui exerce son exploitation dans une branche d'activité où cet usage est constant, engage un salarié en lui indiquant dès l'embauche que le louage de service est exclusivement lié à la réalisation d'un ouvrage ou de travaux précis mais dont la durée ne peut être préalablement définie avec certitude.

Particulier dans sa forme, ce type de contrat permet de se séparer des salariés embauchés pour un chantier à la fin des travaux, sans recourir au licenciement économique.

 

Lire la suite...

 

Le Comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail

altLe Comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail, plus connu sous le sigle CHSCT, est en France une institution représentative du personnel au sein de l'entreprise ou de l'administration.

Elle est spécialisée dans les questions de santé, de sécurité et de conditions de travail.

C'est un organisme technique créé en vue d'associer le personnel au maintien et à l'amélioration des conditions d'hygiène et de sécurité dans l'entreprise.

Arrêtons nous quelques instants sur cette institution incontournable au service des salariés.

 

Lire la suite...

 

La différence entre se vendre et vendre ce que l’on fait

fotolia 27104545 xs"Il y a une différence entre se vendre et vendre ce que l’on fait"

Voici un titre qui m’a interpellé dans un journal. C’était une réplique qu’un chanteur a donnée à un journaliste. Moi, il m’a fait penser à tous ces professionnels indépendants avec lesquels je travaille et qui portent à eux tout seuls toutes les casquettes d’une entreprise : ils sont directeur général, directeur financier,  directeur marketing, directeur vente, etc.

Et c’est souvent ce dernier poste qui pose le plus de problèmes aux indépendants, moi y incluse. Il m’est plus agréable de vendre les prestations d’un confrère que les miennes.

Lire la suite...

 

<< Début < Préc 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 8 de 10

Accessibilité
Increase Font Size Option 5 Reset Font Size Option 5 Decrease Font Size Option 5
Changer le fond
basic_bleu
Visiteurs
243 Visiteurs connectés