Edito de la semaine

AIDE À DOMICILE ET GRAND ÂGE

Le précédent quinquennat s’est terminé par une phase d’organisation du travail. Le présent quinquennat commence par une autre.

Contrairement aux lunaisons les phases de l’organisation du travail se suivent et ne se ressemblent pas. Le changement des responsables, la complexification de la vie, les progrès de la médecine et de l’hygiène de vie, l’augmentation corrélative de la longévité et du peuplement humains, remettent continûment en cause ce que l’on croyait établi. Chaque réforme est une recherche de panacée.

Sisyphe continue à hisser son rocher. Et le rocher continue à dégringoler.

Pendant que nous y sommes nous ferions bien de nous occuper du grand âge qui ne va pas tarder à mettre les jeunes gens qui nous gouvernent face à des problèmes qu’ils n’auront pas vu venir. Et pourtant, le vieillissement de la population est bien visible dans la pyramide des âges, le solde des naissances et des décès.

Certes l’immigration apparaît dans un premier temps comme un apport de jeunes. Mais elle a aussi des effets contraires différés par le regroupement familial qui concerne des générations plus anciennes, dont la santé est souvent altérée, et entrent dans le champ de la solidarité nationale.

Nous sommes tous soumis aux tiraillements des conceptions diverses sur la manière de satisfaire les besoins et attentes immenses et souvent antinomiques des citoyens.

En notre siècle qui ne peut exister hors de la religion écologique, la politique sociale semble évoluer entre deux avatars aussi contradictoires qu’excessifs.

Certains de ces religionnaires pèchent par purisme écologique et par optimisme démesuré sur les capacités humaines. Pour eux l’homme est un animal comme un autre. Comme tout être naturel, il doit être soumis aux lois de la jungle et de la sélection naturelle. Chacun doit se dé…brouiller comme il peut et le mieux que l’on puisse faire est de le libérer de tout interventionnisme politique.

Les bureaucrates patentés se croient investis de la mission divine de tout régenter et de sauver l’humanité en maintenant chaque individu en étroite curatelle. Ils sont d’un pessimisme noir sur les capacités humaines et, pour atteindre leurs fins dernières, ils sont toujours tentés par le totalitarisme et l’autoritarisme.

En notre société qui se cherche, évolutive et instable, tout se ligue pour compliquer la vie, notamment celle des personnes âgées Les alternances politiques, les luttes d’influence, la pression des institutions sociales, les virevoltes de la fiscalité, la réfection par les uns de ce que les autres croient avoir fait pour l’éternité, nous construisent un monde toujours plus ubuesque.

« Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage, Polissez-le sans cesse et le repolissez » écrivit Nicolas Boileau dans l’art poétique. (1636-1711)

Policez-le sans cesse et le repolicez écrirait-on plutôt aujourd’hui dans l’art politique.
Cette propension à tout policer et à collectiviser toutes tâches finit par rendre chaque individu dépendant d’actions ressortissant d’un nombre croissant d’acteurs et d’une interdisciplinarité mal maîtrisée.

Voici quelques exemples vécus des bizarreries, incohérences et contraintes auxquelles sont soumises les personnes dépendantes et les proches qui leur viennent en aide :

• L’état de santé des personnes âgées est variable et nécessite une certaine souplesse de l’organisation des aides, des horaires, des prestations. L’URSSAF veut l’ignorer et exige des sociétés prestataires des contrats précis, rigides, constamment mis à jour.

• Il en est de même pour la tutelle de fait de la Sécurité Sociale sur la profession des infirmières libérales. Toute prestation de soins doit être décrite dans tous ses détails jusqu’à la prise du moindre suppositoire qui ne requiert qu’une demi-minute. Le traitement des escarres exclut toute surveillance préventive. Malheur à l’aidant familial qui dispose d’un médicament prescrit par une ordonnance toujours médicalement valable mais forclose. Il se verra refuser tout acte même mineur qui sortirait du cadre strict d’une prescription en cours de validité administrative. Il devra se précipiter vers la salle d’attente du médecin pour faire valider la prescription. La bureaucratie veut ignorer que des mesures d’économie inappropriées génèrent des tracas et des dépenses supplémentaires.

• Les divers intervenants dans l’aide à la personne semblent parfois jouer au mistigri pour se soustraire à certaines prestations. Pour l’intervention à domicile d’une infirmière, formulée par téléphone, il arrive que soit exigée une comparution du demandeur au cabinet pour présentation de l’ordonnance et y recevoir, sur pièce, un refus immédiat et sans appel. Cela est révélateur d’un plus large problème de répartition et de coordination du travail tant au sein des professions qu’entre les professions.

• De bonnes âmes recommandent à un proche surmené de « se faire aider, tous les français y ont droit ». Mais l’examen du dossier à produire montre une réalité tout autre. Le montant maximal de l’aide est de l’ordre de 1.200 € par mois et laisse 90% à la charge de tout ménage dont le revenu dépasse environ 2000 €. Et l’intéressé doit en plus produire un descriptif chiffré de tous les éléments de son patrimoine. Et chacun sait que le bénéfice du crédit d’impôt arrive longtemps après la bataille et n’a pas échappé au fameux coup de rabot fiscal.
• Quiconque achète des protections contre l’incontinence des personnes âgées découvre que l’hygiène vitale est un luxe taxé au taux fort de la TVA !
• …
Des économistes et des fiscalistes à peine sortis de l’adolescence se sont étonnés de voir qu’après une longue vie de labeur et de sobriété, de nombreuses personnes âgées aient un revenu et un patrimoine supérieurs à ceux des plus jeunes. Voilà donc pour eux l’occasion de taxer en aveugle par la CSG tous les retraités au moment où ils sont plus nombreux à être accablés par la vieillesse.

Il en résultera une paupérisation d’une tranche nouvelle de la population, une multiplication du nombre des solliciteurs, l’augmentation du nombre des déboutés.

La collectivisation de nombreuses difficultés individuelles créeront un problème politique global insoluble. Au prix où sont les services, l’humiliation de la dépendance financière s’ajoutera à la misère de la dépendance physique.

Voici venir les temps où les êtres humains se presseront en des lieux où l’on vit sa mort et celle des autres. En masse et en batterie.

À bon législateur, salut !

Ave Imperator, morituri te salutant !

Pierre Auguste 
Le 23 août 2017

 

Structurer les attentes de l'autre partie

attentesQue ceux qui aiment être surpris…lèvent la main !!!

(Ne rêvez pas, je ne parle pas d’un bouquet de fleurs ou d’une bague de fiançailles – on est dans la rubrique négociation ici ;-)

Rien de pire que d’apprendre un élément nouveau ou d’inattendu dans une négociation, d’être surpris par un fait, une attente ou une information.

Lire la suite...

 

La rupture conventionnelle du contrat de travail

libertéLa rupture conventionnelle est une procédure qui permet à l’employeur et au salarié de convenir en commun des conditions de la rupture du contrat de travail qui les lie. Elle n’est possible que pour les contrats de travail à durée indéterminée (CDI).

Cette rupture résulte d’une convention signée par les parties au contrat, c’est-à-dire l’employeur et le salarié.

Elle est soumise aux dispositions impératives fixées par le Code du travail destinées à garantir la liberté du consentement des parties.

Lire la suite...

 

Fiche conseil n4 : savoir revenir sur une mauvaise décision : la technique de Lion 1er

civilisation disparueAujourd'hui, nous allons nous appuyer sur un propos d'Alain*, tiré du tome 1 des "Propos" parus aux éditions de la Pléiade, pour illustrer la difficulté de changer d'avis.

La peur de la perte de crédibilité auprès de l'environnement et l'égo font souvent aller jusqu'au bout d'une erreur qui peut conduire à une catastrophe.

Un dirigeant d'entreprise, un chercheur d'emploi ou un dirigeant politique sont amenés à prendre des décisions. Celles ci peuvent parfois se révéler, à l'usage, mauvaises. Petites et grandes catastrophes y trouvent le plus souvent leur origine.
Le tout est de ne pas persister...

Lire la suite...

 

Sous quelles conditions seriez-vous prêt à accepter ?

duelLorsque la situation est bloquée, que les choses n’avancent pas dans une négociation, je pose tout simplement cette question : “Je comprends qu’il s’agit d’un point de désaccord. Cependant, ce point est très important pour moi. Sous quelles conditions seriez-vous prêt à accepter ?”

A ce stade là, vous allez prendre connaissance des intérêts REELS de l’autre partie. Dans le cas contraire, vous vous rendrez compte que vous êtes face à un « non-non » (point non négociable).

Lire la suite...

 

Le point sur le contrat de génération

solidairesLe contrat de génération a pour objectifs de faciliter l’insertion des jeunes dans l’emploi par un meilleur accès au contrat à durée indéterminée (CDI), favoriser l’embauche et le maintien dans l’emploi des salariés âgés, et assurer la transmission des savoirs et des compétences.

L’employeur est incité à embaucher des jeunes et à maintenir dans l’emploi ou recruter des seniors.

Lire la suite...

 

Fiche conseil n3 : bien voir, bien comprendre, bien agir

bien voir bien comprendre bien agirL’action ne peut avoir de valeur qu’après vérification, a posteriori, de son adaptation à une problématique. Elle est le fruit d’une analyse (bien voir), d’un diagnostic (bien comprendre) puis de la mise en œuvre d’un plan d’action adapté (bien agir). Ces trois phases sont essentielles, leur non respect, une des causes des petites et des grandes crises. Combien d’entre nous passent sérieusement par ces étapes avant de se lancer dans l’action ?...

Lire la suite...

 

Dire "oui" dans une négociation

dire ouiComment dire "oui" dans une négociation

Ou comment montrer de la flexibilité

Il est très rapide et trop facile d’apporter une réponse négative à l’autre partie. Cependant, cela met immédiatement un frein à votre négociation, alors que vous étiez peut-être en train de gagner du terrain, d’avancer dans le bon sens. Ce “non” vous met au point mort. Tout le monde se tourne vers vous, patate chaude à la main, et attend votre prochaine proposition. Dur à vivre, un grand moment de solitude…

Puis-je vous suggérer de dire “oui” mais sous certaines conditions ? ...

Lire la suite...

 

Les risques psycho-sociaux dans l'entreprise

risquesLes risques psycho sociaux et leur prévention sont devenus une préoccupation majeure dans le domaine de la santé mentale au travail, consacrée notamment par l’entrée dans le code du travail de la réglementation relative au harcèlement moral.
La question recouvre des situations de nature différente, du stress à l’épuisement professionnel en passant par les difficultés relationnelles au sein d’un collectif de travail et la souffrance morale, jusqu’au harcèlement proprement dit. Un nombre grandissant de salariés se dit concerné.

Lire la suite...

 

Fiche conseil n°2 : Prendre le temps comme allié.

tout tout de suiteTout, tout de suite…

Le maniement de la souris a accéléré le rythme des attentes d’une société consumériste déjà peu encline à la patience.

Nous les observons de nos fenêtres, tous les jours, les « lapins pressés d'Alice au pays des merveilles » de tous poils, qui expriment mal une demande mal positionnée qu’ils oublieront le lendemain alors qu’ils mettront, en désordre, de nouveaux fers au feu...

Lire la suite...

 

Marchander

marchander

Je regarde sur internet, une formation à la négociation dispensée par une grande société mondialement connue. C'est un jeu de rôle dans lequel un vendeur propose son produit à un acheteur. Il démarre avec un prix de 12 mais l’acheteur lui dit que c’est beaucoup trop cher et qu’il ne peut payer que 6. Le vendeur répond promptement qu’il pourrait descendre à 10 – mais pas plus !

J'arrête de regarder.

Ce qui était annoncé comme une leçon de négociation n’était finalement qu’un banal exemple de marchandage. Le marchandage ne prend en considération qu’une seule variable. Ici le prix. Plus je gagne, plus tu perds...

Lire la suite...

 

Quels recours face aux pervers narcissiques au sein de l'entreprise

pervers narcissiqueContrairement aux idées reçues les pervers narcissiques ne sévissent pas que dans les relations amoureuses ou en famille : ils peuvent également faire des victimes sur leur lieu de travail.

Les victimes, moralement affaiblies, mettent souvent longtemps avant de se rendre compte de cette manipulation affective et surtout de réaliser qu'il s'agit bien de violence, même si elle est psychologique et non physique (harcèlement, menaces, chantage, dénigrement, humiliations, isolement, culpabilisation permanente)...

Lire la suite...

 

Fiche conseil n°1 : Comment mange-t-on un éléphant ?

morceaux d'éléphantsNous vous proposons ces « fiches conseils » pour renforcer votre « boite à outils ». Ce sont quelques idées simples et concrètes utilisables par chacun qui  peuvent aider demandeurs d’emplois, entreprises et gouvernants, à passer les périodes difficiles et préparer l’avenir.

Les périodes de pleine activité empêchent chacun de faire le travail de fond qui s’impose. Ceci s’applique à la maison, l’organisation personnelle, celle de l’entreprise ou des administrations.

Lire la suite...

 

Négocier avec les enfants

liensAvez-vous l’impression – comme la plupart des parents – que vos enfants sont les pires négociateurs que vous n’ayez jamais eu à affronter ?!? Pourtant, ils ne sont pas formés comme vos interlocuteurs professionnels.

Vos enfants sont peut-être des négociateurs « durs en affaires ». Mais en aucun cas sont-ils des négociateurs « gagnant-gagnant ». Rappelons-nous que pour être un négociateur « gagnant-gagnant » il faut être dur sur le fond et souple sur la forme. Autrement dit, obtenir le meilleur accord possible tout en gardant ou améliorant la qualité de la relation avec l’autre partie.

Lire la suite...

 

Cadre juridique des négociations d'accords collectifs

négociationLa négociation d’une convention ou d’un accord d’entreprise permet d’adapter les règles du code du travail aux spécificités et besoins de l’entreprise.

Ce sont, en principe, les délégués syndicaux qui négocient avec l’employeur. Mais pour favoriser la négociation dans les petites entreprises dépourvues de délégués syndicaux, un accord peut être conclu, sous certaines conditions, par les représentants élus du personnel au comité d’entreprise (ou à défaut par les délégués du personnel) ou, en l’absence de représentants élus, par un salarié spécifiquement mandaté. La négociation peut être obligatoire (avec des thèmes et un rythme imposés) ou libre.

Dans tous les cas, les accords d’entreprise sont soumis à certaines conditions de validité, et au respect de formalités spécifiques.

Lire la suite...

 

Tenez bon et avancez...


émigrationAlors que des messages non mesurés, contradictoires et alarmants parviennent en flux tendus à vos oreilles et démontrent toujours et encore la méconnaissance des aspects de la psychologie de masse qui font l’économie, alors que la désorganisation de l’état a montré son incapacité à fournir les moyens hivernaux essentiels à la conduite des activités, les chefs d’entreprises ont montré leur incroyable capacité à tenir la barre de leurs affaires contre tous les mauvais vents contraires.


De plus en plus nombreux sont ceux qui, excédés par des classes dirigeantes de tous bords, prennent la décision de se soustraire aux effets de mentalités sclérosées. Les médias focalisent sur quelques émigrés emblématiques. Ces arbres masquent des forêts dont il est peu parlé…

Lire la suite...

 

Passer d’une île à l’autre

mon ileJe suis confortable sur mon île. C’est chez moi. Je m’y connais. Certains vendeurs ne la quittent d’ailleurs jamais. Ils parlent sans arrêt de ce qu’ils savent faire, ce que leurs produits savent accomplir, ce qu’ils ont fait dans le passé pour d’autres clients.

Ca vous intéresse ? – Non, vous vous ennuyez. Ou dit plus crûment : vous vous en moquez.

Si je veux vraiment montrer à quelqu’un que je m’intéresse à lui, il faut que je change d’île. C’est sur l’île de l’autre que cela se passe. Je lui pose des questions : « Vous avez fait comment jusqu’à aujourd’hui ? » ou « Si vous pouviez améliorer la situation, vous feriez quoi ? »...

Lire la suite...

 

Le point sur le contrat de stage

StagiairesOfficiellement, un stagiaire ne travaille pas, il apprend.

Pour que son accueil se fasse dans de bonnes conditions, et afin d'éviter les abus, les entreprises sont soumises à une réglementation stricte concernant l'accueil de stagiaires.

Les stages en entreprise doivent ainsi impérativement s’inscrire dans le cadre de la scolarité en vue d’une initiation en milieu professionnel. 


 

Lire la suite...

 

La confiance

confiance

 

Nous sommes des observateurs privilégiés de l’économie. Nos sites d'emplois, de missions et de stages nous permettent de savoir que les processus de recrutement des entreprises ne se mettent en œuvre que lorsqu’existe la confiance entre les dirigeants et leur environnement, en particulier politique. Avant tout, les dirigeants doivent avoir confiance dans le fait que les règles du jeu ne seront pas modifiées pendant la partie, à court ou moyen terme...

Lire la suite...

 

La préparation d'un entretien selon Ben Duffy


alteriteLa préparation d'un entretien selon Ben Duffy

Dans les années 60, Ben Duffy était commercial dans une société de publicité à New York. Un jour, il apprit que la société American Tobacco cherchait une nouvelle agence de publicité. Il ne perdit pas une seule seconde pour faire jouer ses relations pour obtenir un entretien avec le Vice Président Marketing d’American Tobacco.

La veille de son rendez-vous, la nervosité prenait le dessus. Cet appel d’offres correspondait au plus gros contrat potentiel auquel son agence n’avait jamais répondu. Alors, au lieu d’utiliser son approche plutôt instinctive, il s’assit pour préparer son entretien...

Lire la suite...

 

Le point sur le contrat d'Agent Commercial

agent commercialL'agent commercial, personne physique ou société, est un commerçant qui, agissant comme mandataire indépendant, réalise des actes juridiques pour le compte de commerçants, d'industriels ou pour d'autres mandataires commerciaux.

L'agent commercial exerce une profession indépendante de mandataire, il n'est donc en aucun cas salarié des entreprises faisant appel à ses services.

 

Lire la suite...

 

<< Début < Préc 1 2 3 4 5 6 7 8 Suivant > Fin >>

Page 6 de 8

Accessibilité
Increase Font Size Option 5 Reset Font Size Option 5 Decrease Font Size Option 5
Changer le fond
basic_bleu
Visiteurs
55 Visiteurs connectés