Editos

Le blog de Pierre Auguste

Europe.4-Les grands défis

 

 

L'Europe est un pur produit de l'existentialisme. Son existence géologique a longtemps précédé son essence. Il a fallu attendre les Romains pour commencer à l'unifier et à ériger les fondements d'une culture commune par la langue et la religion.

Avant Charlemagne, Bonaparte et Hitler, les Romains ont été confrontés à la difficulté de se garder des agressions ainsi qu'aux réalités géographiques et humaines.

Il a fallu deux guerres mondiales avant d'initier une réalisation politique pratique par le marché du charbon et de l'acier.

Lire la suite...

 

Europe. 3-Les Faux-pas des états désunis

 

 

L'homme sait qu'il est petit et que l'univers est grand. Il se console en dessinant de grandes perspectives. En veux-tu ? En voilà. Tel est le discours des ambitieux. Mais il est plus facile d'en promettre que d'en donner.

L'Europe a été morcelée par les ambitions malgré les tentatives d'en faire un empire. C'est ainsi qu'elle a vu passer les Romains, Charlemagne, Bonaparte et Hitler. Il lui en est resté quelques républiques, quelques royaumes et quelques plus ou moins grands duchés. Ces brillantes structures et les sinécures qui leur sont attachées ne satisfont pas toutes les ambitions. L'envie, les rêves et les intrigues courtisanes y suppléent.

Lire la suite...

 

Europe. 2-L'opinion des peuples d'aujourd'hui.

 

 

Une génération s'éteint lentement. Il lui reste une décennie à vivre. C'est le reliquat des êtres humains qui ont vu, et vécu dans leur chair, les horreurs de la guerre.

Qui d'autre pourrait témoigner ? Et qui le leur demande ?

L'histoire se déroule partout en même temps et nul n'a le don d'ubiquité. L'histoire orale est sujette à caution. On écrit peu quand la politique et la guerre deviennent secrètes.

Lire la suite...

 

L'Europe. 1-Vers une nouvelle bataille d'Hernani.

 

 

L'Europe ! L'Europe ! L'Europe ! C'est reparti pour un tour. Déjà la bataille fait rage entre conservateurs de sièges et romantiques conquistadors du renouveau.

On se croirait au temps où Victor Hugo se colletait avec Stendhal pour départager les prosaïques et les déclamateurs de vers. Théophile Gautier avait alors endossé son gilet rouge. On a aujourd'hui la tête plus près du bonnet. Mais le rouge est toujours de mise. Nous nous aimons traiter les différences avec des points et les différents avec les poings.

Lire la suite...

 

Le temps de faire les choses

 

 

Nous avons tous nos tics de langage. Ils signalent les ornières de l'intellect. Même en naviguant sur les sommets on peut s'y embourber.

J'ai appris de nos meilleures sources qu'il faut tout transformer en même temps : L'Univers, le Monde, l'Europe, la République, les collectivisé locales, ma façon de penser, mes habitudes, et les tiennes camarade. Fichtre ! Il va falloir qu'Hercule nous aide un peu car en voyant l'enthousiasme ambiant, je crains que toi et moi, nous devrons tout refaire nous-mêmes. Le grand maître de la création n'a qu'à bien se tenir. Et à dégager. Il nous faut d'abord avoir place libre.

Lire la suite...

 

Réforme des retraites. Annonces et retraits.

 

 

Si l'on en croit les vaseux communicants, la réforme n'existe pas mais elle continue.

On nous a saturés du travail en tous ses états. Le chômage s'obstine. Les optimistes de la com font frémir leurs violons. Ils vont maintenant nous régaler de retraite. Mieux encore qu'Harpagon, nous allons devoir faire bonne chère avec peu d'argent.

Pour vous mettre en bouche, je vous ai accommodé une petite chronique anachronique. C'est une fiction de fantaisie. Comme il y est question de température, il faut vous disposer à la prendre au second degré. Vous y retrouverez peut-être des échos des chants de salle et de corps de garde dont vous avez égayé votre folle jeunesse.

Lire la suite...

 

De zéro à l'infini. La taille des entreprises.

 

Nous avons ici exposé les raisons pour lesquelles les objectifs relatifs à l'amélioration de l'habitat, à la transition énergétique et à la construction de logements ne pourraient pas être atteints. L'une des principales difficultés résultera de l'insuffisance en nombre et en compétences des entreprises de taille intermédiaire.

Nos pouvoirs publics veulent donner de l'élan à la construction. Nous observerons les résultats de leur loi ELAN qui montre leur propension à plus se préoccuper de procédures que d'exécution. En notre pays nous sommes plus habiles à construire de nombreuses belles formules verbales que de nombreux beaux logements.

Lire la suite...

 
<< Début < Préc 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 1 de 110